États généraux de l'emploi à domicile

États généraux de l'emploi à domicile -
Pour la première fois en France, une consultation nationale sur l’emploi à domicile a été proposée en ligne, entre le 18 novembre 2014 et le 31 mars 2015.

Cette consultation avait pour objectif de réaliser une grande enquête sur les usages et les besoins des Français sur l’emploi à domicile et constitue à ce titre, une contribution « massive » du terrain au travail de synthèse des Etats généraux de l’emploi à domicile qui se sont tenus le 8 décembre 2014 au Conseil Economique, Social et Environnemental.

Lire la suite
20 096 répondants

Eléments statistiques :

• 6 494 (32%) employeurs
• 11 860 (59%) salariés
• 1742 (9%) autres personnes concernées par l’emploi à domicile

 

79% des
particuliers
employeurs
conseilleraient
ce modèle
à leur entourage

LA SATISFACTION DU PARTICULIER EMPLOYEUR

Le modèle de l’emploi entre particuliers est un modèle qui donne satisfaction aux particuliers employeurs qui l’utilisent :

Satisfaction quant au service rendu à domicile : pour 76% des particuliers employeurs interrogés, le travail du salarié est conforme à leurs attentes.

Un management fondé sur la confiance : 82% des particuliers employeurs interrogés déclarent avoir une grande confiance en leur salarié (sur une échelle de 1 à 5 : 25% évaluent cette confiance à « 4 » et 57% à « 5 »). Cette confiance est partagée (24% des salariés évaluent cette confiance à « 4 » et 62% à « 5 »).

79% des particuliers employeurs conseilleraient ce modèle à leur entourage.

BESOINS EXPRIMÉS

Besoins d’accompagnement et de simplification

Seuls 7% des particuliers employeurs interrogés considèrent que c’est facile de recruter et de choisir un salarié tandis que seulement 10% des salariés déclarent qu’il est aisé de rechercher un emploi auprès d’un particulier employeur.

Pour 35% des particuliers employeurs répondants, la gestion de la relation de travail n’est pas simple.

La Consultation nationale fait ainsi apparaître un besoin d’accompagnement qui a pour corollaire la nécessaire simplification des démarches (recherche d’employeurs/de salariés ; déclaration des salaires…) et des outils numériques qui portent ces démarches.

La dématérialisation des procédures administratives contribue à expliquer que 74% des particuliers employeurs interrogés effectuent aujourd’hui leurs démarches administratives en ligne (déclaration de salaire et accès à l’attestation fiscale par internet).
Les outils de mise en relation ont connu ces dernières années un développement considérable et sont relativement bien identifiés par les utilisateurs.

74% des
particuliers
employeurs
interrogés
effectuent
aujourd’hui
leurs
démarches
administratives
en ligne

Pour 69% des
particuliers
employeurs
la priorité
est l’allègement
du montant
des charges


Besoin de réduction du coût de l’emploi

Pour la très grande majorité des particuliers employeurs interrogés, près de 69%, la priorité est l’allègement du montant des charges.

Le coût de l’emploi à domicile pèse lourd dans le budget des ménages. Pour 71% des particuliers employeurs répondants, ce coût est considéré comme élevé et 35% déclarent avoir réduit le nombre d’heures de leur salarié en raison précisément le coût de l’emploi à domicile.

Comme le montrent les travaux de l’Observatoire des emplois de la famille, le coût de l’emploi a une incidence directe sur le volume d’heures déclarées par les particuliers employeurs.

Besoin de revalorisation de ces emplois

58% des particuliers employeurs et 45% des salariés interrogés trouvent que l’image des emplois à domicile a évolué de façon positive ces dernières années et reconnaissent aux droits sociaux attachés à ces emplois une grande importance.

Pour autant, seulement le quart des particuliers employeurs répondants a encouragé le départ en formation de son salarié, probablement parce que 72% considèrent que les compétences de ce dernier sont suffisantes.

Du côté des salariés, l’enquête révèle une forte appétence pour la formation : 49% des salariés qui ont répondu au questionnaire déclarent vouloir se former dans les 2 ans qui viennent.

Pour les salariés interrogés, la priorité est la reconnaissance de ces emplois comme de véritables métiers et l’augmentation des salaires.


58% des particuliers
employeurs pensent
que l’image des
emplois à domicile
a évolué positivement


Merci à tous les partenaires des Etats généraux de l’emploi à domicile :
EGED partenaires